“Hey Coach, comment je fais pour perdre du poids et affiner ma silhouette ?”

Grande question que j’ai souvent entendue et à laquelle beaucoup de coach répondent :

“Tu sais la perte de poids c’est beaucoup la nutrition… la réussite c’est 20% sport et 80% nutrition… ou 85… ou 75%”.

Bref on est tous d’accord pour dire qu’une bonne nutrition est indispensable pour te permettre d’atteindre tes objectifs de poids et de silhouette.

Mais (pavé dans la mare lol) est-il indispensable d’y ajouter une activité physique. Autrement dit, peut-on atteindre ses objectifs de perte de poids sans activité sportive ?

Voyons tout d’abord les raisons qui nous font perdre et gagner du poids et l’importance ou non de l’activité physique dans ce processus.

Bien souvent l’embonpoint s’installe progressivement, soit au cours de sa vie d’enfant, soit à partir de sa vie de jeune adulte. Que personne ne s’offusque, je parle sans juger qui que ce soit et n’évoquerai que les problématiques de surpoids dus à la mauvaise alimentation. Je mets donc de côté les problématiques de santé entraînant le surpoids (ces cas sont spécifiques et la réponse est, elle aussi, très spécifique).

Ce que je souhaite évoquer avec vous c’est le cas typique d’un jeune adulte de 30 ans (oui parce qu’avant on n’est pas adulte ;) qui a pris 10 kg en 5 ans depuis son mariage… Que s’est-il passé ?

Si je le questionne, la réponse est souvent la même :Le travail me prend beaucoup de temps, la famille également. Avant je faisais du sport mais maintenant je n’ai plus le temps !” . Une réponse simple et déculpabilisante, non !?

Bien souvent ma réponse est la même : « La belle excuse… tu penses vraiment que l’arrêt du sport a suffi à te faire prendre du gras ? »

Évidemment que non, car en fait c’est simplement que ton alimentation n’est pas adaptée à ton niveau d’activité que ce soit en quantité ou en qualité.

Petit rappel simple, imagine ton poids sous la forme d’une balance type Roberval avec deux plateaux, d’un côté tes apports alimentaires (avec pour unité les calories) et de l’autre tes dépenses énergétiques (avec la même unité).

  • Si la balance montre un excédent en termes d’apports, tu grossis.
  • Si les deux plateaux sont à la même hauteur, ton poids est stable (stable ne veut pas dire sans kilos superflus).
  • Si le plateau des dépenses est plus lourd, tu mincis.

Revenons-en à notre jeune adulte qui a pris 10 kg en 5 ans car il n’a plus le temps pour l’activité physique. Le plateau dépense énergétique de sa balance s’est donc allégé car il n’a plus le temps de faire du sport (en fait si un peu vu qu’il fait appel à moi !) et imaginons que le plateau de ses apports reste équivalent. Et bien naturellement il grossit petit à petit et se retrouve en situation de surpoids.

→ C’est le même processus pour toi, si tu manges plus que tu dépenses tu grossis.

→ Oui mais je n’ai pas le temps de faire plus de sport (1 séance par semaine). Et bien alors la seule réponse est de baisser tes apports énergétiques, en somme, de moins et mieux manger.

Qu’aurait-il dû faire pour ne pas se retrouver avec “sa couenne” ? Et bien compte tenu de sa situation professionnelle et familiale, la réponse est d’équilibrer son alimentation et rien d’autre. S’il avait baissé ses apports il n’aurait probablement jamais grossi !

Moralité, si tu souhaites voir ton poids varier sur la balance, penche-toi à 100% sur ton alimentation. Car le sport à lui seul ne te fera pas mincir (sauf si tu passes d’aucune activité à beaucoup ou de peu à énormément, mais… restons réaliste) l’alimentation, quant à elle, le peut.

Prenons un autre exemple, celui du culturiste soucieux de prendre de la masse musculaire sur la première partie de son année sportive pour ensuite s’affuter sur la deuxième partie.

A votre avis qu’est ce qui devra varier le plus ?

-1-
Sa méthodologie d’entrainement

-2-
Ses apports alimentaires

Bingo : ses apports !!

Donc à la question je veux prendre du muscle et sécher comment je fais ?”, la réponse est dans un premier temps alimentation hypercalorique progressive (balance en excédent d’apport calorique) afin de prendre du muscle, puis dans un deuxième temps alimentation hypocalorique progressive (balance déficitaire en apport calorique) afin d’affûter son physique.

Ceux qui te diront le contraire doivent être pharmacien ou magicien car avec mon BE Hacumese et mes 15 années d’expérience en tant que personal trainer je n’ai rien trouvé d’autre comme solution.

MES CONSEILS DE COACH SPORTIF BeeFit  :
Moralité : l’alimentation, l’alimentation, l’alimentation…

Faire attention à son alimentation ne veut pas dire régime, pas du tout ! Tu dois simplement construire tes repas en rapport avec tes objectifs et ne pas tomber dans l’excès. Imagine une alimentation que tu vas pouvoir suivre sur du long terme, pense changement et pas restriction. Évidement le sport permettra de bonifier tes résultats, mais n’oublie pas, le nerf de la guerre en perte de poids ou en prise de masse, c’est ton alimentation. Pour info je m’entraine environ 5h à 6h par semaine, pourtant je ne mange pas sans réfléchir à la quantité et à la qualité de mes aliments !

« La vérité est un concept évolutif ! »

Sébastien

Coach sportif et co-fondateur BeMySport

Abonne-toi !

Une source de motivation pour accéder au bien-être sportif !
* champ obligatoire

Félicitations, ton inscription est réussie !

Share This